Le krach financier de 2008 et la crise des dettes souveraines qui l’ont suivi ont remis la question de la monnaie au centre de l’attention du public.