Valls, Ayrautlt, Sarkozy, Hollande ou Morano : de droite comme de gauche, l'Etat n'a qu'un nom