Ce qu’on appelle actuellement la « financiarisation de l’économie » n’est que l’expression sous une forme financière des impasses structurelles du mode de production capitaliste.