Ce qui est choquant, ce n’est pas que les ministres se déplacent ici ou ailleurs, c’est leur existence même.