Le blog de Léon de Mattis, l'auteur de "Mort à la démocratie"

 

Et d'abord, qui vote? :: En 2007, sors tes papiers

billet précédent :: billet suivant

Pour qui vas-tu voter? (2)




Devant le succès de notre premier test "Pour qui vas-tu voter en 2007?", en voici un second qui vous permettra de vous positionner politiquement. Choisissez, pour chacun des thèmes suivants, la proposition qui vous convient le mieux.

LES IMPOTS

1) Il faut baisser les impôts pour les moins pauvres quand l'Etat en a les moyens, et les baisser pour les plus riches quand c'est nécessaire.
2) Il faut une baisse générale des impôts pour permettre aux entreprises de gagner d’avantage d’argent afin d’enrichir d’avantage les riches.
3) Il faut baisser les impôts qui pèsent sur les personnes les plus riches, et les augmenter sur les personnes les plus pauvres pour arrêter ces discours oiseux et contre-productifs sur la solidarité.

LA MONDIALISATION

1) La mondialisation doit être encadrée : il faut que les institutions internationales (voire les Etats) imposent des règles pour mieux protéger les capitalistes de chaque pays et continuent à payer pour les secteurs grassement subventionnés (comme par exemple l'agriculture ou la culture).
2) Il faut supprimer toutes les barrières douanières, en même temps que les subventions ou les réglementations nationales qui faussent la concurrence, pour que la concurrence entre les entreprises du monde entier puisse se faire sans entrave, et dans tous les domaines : c'est de cette façon qu'on obtiendra le plus d'efficacité économique dans l'intérêt de tous les bourgeois.
3) La mondialisation peut être une chance : elle permet aux entreprises de trouver de nouveaux marchés, et les emplois perdus à cause des délocalisations ne sont pas une grande perte, et tant pis pour le niveau de vie ; mais il faut aussi que les gouvernements aident les actionnaires lorsqu'ils ne font pas de profits suffisants.
4) La mondialisation de l'économie aggrave l'exploitation et la pollution des pays pauvres, et provoque des délocalisations qui détruisent des emplois dans les pays riches : elle est donc une assez bonne chose, dans l’ensemble.
5) La mondialisation est une chance, car l'ouverture des frontières donne accès à des marchés nouveaux, ce qui permet aux entreprises de s’en mettre plein les poches : il faut donc faire tomber les « barrières » qui empêchent les produits et les services de circuler librement ; mais pour que les entreprises nationales en profitent, il faut les libérer le plus possible de l’obligation de payer leurs employés qui les désavantage par rapport à leurs concurrentes étrangères.


LA PAUVRETE ET L'EXCLUSION

1) Plutôt que de trop assister les gens (ou de les inciter à profiter du système), il faut les responsabiliser afin qu'ils crèvent en silence et sans nous les briser menu.
2) L'Etat doit venir en aide aux plus démunis, mais il ne faut pas tout de même pas exagérer, après tout ils n’ont qu’à se débrouiller.
3) L'Etat doit faire en sorte que chacun reçoive de quoi survivre parce que tous ces pauvres partout ça fait un peu désordre, et on finit par craindre des épidémies.

LA LUTTE CONTRE LA DELINQUANCE

1) Chacun est responsable de ses actes : on peut toujours décider de ne pas tomber dans la délinquance ; aussi, pour dissuader les délinquants de passer à l'acte, le plus simple est encore de les mettre en taule à la naissance.
2) C'est souvent dans des contextes difficiles que se développe la délinquance (chômage, ghettos, problèmes familiaux, difficultés d'intégration…), mais le contexte n’est pas une excuse ; c'est un juste équilibre entre sanctions préventives et sanctions dissuasives qu'il faut trouver pour lutter efficacement contre la délinquance.
3) La délinquance est d'abord le fruit de contextes difficiles (chômage, ghettos, problèmes familiaux, difficultés d'intégration…) ; pour obtenir des résultats durables en matière de lutte contre la délinquance, il suffit donc de tuer tous les pauvres.

L'IMMIGRATION

1) L'intégration fonctionne quand les immigrés sentent bien qu'ils n’ont aucun droit, mais seulement des devoirs.
2) Les problèmes liés à l'immigration proviennent des immigrés. La première urgence est donc de les expulser tous.
3) L'intégration est réussie quand les immigrés sentent qu'ils sont bien inférieurs à tous les autres citoyens du pays : il faut donc tout mettre en œuvre pour développer les discriminations dont ils peuvent être l’objet.
4) C'est quand les immigrés cessent de moufter que l'intégration est réussie.
5) Certains immigrés resteront toujours des étrangers : leur place est dans notre pays dans la mesure où ils se laissent exploiter sans protester.

RESULTAT DU TEST

Peu importe vos réponses. De toute façon vous êtes de droite puisqu’il n’y a plus que ça dans le débat politique. Vous pouvez raisonnablement voter pour Sarkozy, ou encore pour Bayrou si vous êtes du genre fantasque. Si vous avez des aigreurs d’estomac, vous n'avez qu'à voter Le Pen. Vous pouvez également voter Ségolène, Voynet, Bové, Besancenot ou Laguiller si vous voulez faire rire vos amis.
 
retour à l'accueil
Commentaires
1.   anonyme,  jeudi 29 mars 2007 à 13:49

Salut,

vous trouverez ici:
pics.boum.org/detournemen...
des affichettes / détournements à imprimer ou photocopier directement... à coller sur les panneaux électoraux, par exemple.

Cette pratique étant illégale, nous vous conseillons bien sûr de faire ça en toute discrétion, l'air de rien. Il est bien sûr possible de coller ces affiches ailleurs également, mais il nous semble que les coller sur les panneaux électoraux permet de donner un peu de dissidence au discours moralisateur qui ne cesse de nous assommer à coups de "ne faites rien, contentez-vous de voter".

Si vous n'avez pas moyen d'imprimer et photocopier ces affiches, nous vous rappelons que le détournement des affiches électorales (ou autres) peut aussi se faire en pleine rue en toute illégalité. L'arrachage aussi.

Faites-vous plaisir.

Voilà ce qui trotte dans nos têtes quand on pense à toute la propagande électoraliste actuelle:
"Il est temps de prendre un nouveau départ
Mais je suis sûr qu'il y a arnaque quelque part
Car je suis sûr, sûr
Qu'on nous prend pour des cons
Mais j'en suis certain
Quelque chose ne tourne pas rond
Car je suis sûr, sûr
Qu'on nous prend pour des cons
Mais j'en suis certain"
(Tonton David, "Sûr et certain", 1994)

 
2.   rastafia,  lundi 2 avril 2007 à 10:48

Testez le test fait par l'IEP Lyon www.monvoteamoi.fr

 
retour à l'accueil
 
Ajouter un commentaire