Le blog de Léon de Mattis, l'auteur de "Mort à la démocratie"

 

Merde aux présidentielles :: Le référendum

billet précédent :: billet suivant

Une lettre de monsieur Hulot


Subjugué par la profondeur abyssale de la pensée de monsieur Nicolas Hulot et soucieux de ne pas demeurer à l’écart des grands débats politiques de cette élection présidentielle, ce blog se devait de reproduire, à peine retouchée, la lettre par laquelle notre écologiste de la télé propose aux candidats de signer son « pacte pour l’écologie ».




Lettre ouverte au futur président, par Nicolas Hulot


Mesdames, Messieurs les candidats à la Présidence de la République,

Au moment où elle s’apprête à faire un choix politique majeur en désignant un nouveau président de la République, la France a rendez-vous avec son avenir. L’humanité est aujourd’hui menacée par une crise écologique et énergétique sans précédent qui amplifie et accélère toutes les tensions entre les hommes sur la planète. Comment l’éviter ? Nous n’avons pas d’autre alternative que d’engager une profonde mutation économique, sociale et culturelle de nos sociétés, qui s’appuie sur une mobilisation collective. Je propose qu’elle s’organise autour d’un « Pacte écologique ». Un nouveau contrat pour un nouveau gel douche.

Un état d’urgence planétaire

Les bouleversements liés au changement climatique ou aux pénuries de ressources sont déjà là. L’ensemble des observations scientifiques le confirme. L’humanité toute entière est menacée. Les populations les plus démunies sont les premières frappées par les innombrables sécheresses, inondations, bain qui déborde, dont les terribles images sont entrées dans la banalité de notre quotidien télévisuel. C’est la raison première de l’urgence de la mobilisation.





Ni à gauche, ni à droite, mais avec une raie au milieu

La crise écologique, parce qu’elle est inédite et d’une ampleur inégalée, pose des questions et suggère des réponses qui vont au-delà des clivages politiques. Elle ne peut plus être un objet de stratégie électorale, mais seulement de stratégie marketing.

Le défi écologique, une chance unique

Le progrès s’est transformé en risque pour l’humanité, mais le risque peut à son tour devenir une chance qui elle-même risque de redevenir risquée si je laisse passer ma chance. Les signes d’encouragement se multiplient : notre campagne Défi pour la Terre a déjà rassemblé plus de 600 000 personnes, 52% des Français souhaitent que la protection de l’environnement soit inscrite parmi les objectifs prioritaires du futur Président. La prise de conscience progresse mais mon chiffre d’affaire stagne un peu. A vous maintenant de vous engager dans ce combat, d’encourager un mouvement collectif vers une mutation des structures de la société et des comportements d'achat des téléspectateurs de TF1.

Signez le pacte écologique

La première décision à prendre, madame ou monsieur le futur président de la République, est d’enclencher ensemble la dynamique collective, en rassemblant ceux qui, à gauche, à droite, par devant, par derrière, sont décidés à relever le principal défi du temps présent. Le pacte écologique est soumis à la signature et à l’adhésion de tous ceux qui le souhaitent. Ses bienfaits sont immédiats : sa texture crème nacrée se transforme en une mousse onctueuse riche en actifs nourrissants. Votre peau est à nouveau douce. Son parfum aux accords chauds de lait de coco et de fleur de tiaré ressource votre esprit. C’est une première étape dans la mobilisation populaire.
 
retour à l'accueil
Commentaires
1.   trop,  jeudi 8 mars 2007 à 15:27

C'est ça, continuons à polluer...et VIVE TOTAL tant que tu y es.
T'es vraiment un noc

 
2.   djule,  dimanche 25 mars 2007 à 19:03

Un peu fastoch la parodie...Pendant que certains essaie d'y voir clair, tu perds ton temps et le fait perdre aux autres...S tu penses être drôle, sâche que la parodie ne s'improvise pas. Elle peut avoir une portée, encore faut-il qu'elle s'appuie sur une idée qui ait un minimum de corps...

Si tu veux prendre des cours d'humour et de parodie politique va plutôt sur fabienma.club.fr/annu-art...

 
3.   Léon de Mattis,  lundi 26 mars 2007 à 01:10

L'écologie est déjà la nouvelle morale du Capital, et le constater ne revient pas à nier la réalité de la destruction accelerée, par ce même Capital, des possibilités de survie à la surface de cette planète. "Traçabilité, transparence, certification, éco-taxes, excellence environnemntale, police de l'eau laissent augurer de l'état d'exception écologique qui s'annonce. Tout est permis à un pouvoir qui s'autorise de la Nature, de la santé et du bien-être" (L'insurection qui vient, La Fabrique). C'est ce que "trop" et "djule" n'ont manifestement pas compris.

 
4.   LYMARO,  mercredi 16 mai 2007 à 15:02

L'écologie c'est génial,c'est un super business, je m'en met plein les poches avec les beaufs et surtout le bobos gauchos qui pensent avoir une importance dans l'avenir de la planète.

Il est vrai que l'erreur c'est d'avoir créé l'homme.

En attendant vive Hulot et vive la Voinet et leur super plan de commerce équitable qui nous rempli les poches. Vive les écolos avec leurs fromages, leur miel, et leur l'huile d'olive du pays (presque 100% plus cher). Et de quel pays d'abord ? C'est contrôlé ? Bien évidemment...
Si vous saviez !....

 
5.   sinople,  mardi 18 décembre 2007 à 10:32

Faisons d'abord nos propres auto-critiques, nous gagnerions du temps et économiserions toute cette énergie négative qui peut être transformée en positive.
Certes, l'avidité humaine se pare dorenavant d'un masque vert, plus respectable. Ce masque est prêt à tomber, à condition que nous, cityoens du monde, lâchions progressivement le masque de notre égo.
Raisonnons décroissance matérielle, développement humain, sobriété, compassion, partage...
Monsieur Hulot joue aussi son rôle positif. Comme nous, il doit monter encore quelques marches de l'échelle humaine.

 
6.   azebra,  mercredi 2 septembre 2009 à 06:36

Il me semble que la démocratie c'est de pouvoir librement poser sa pensée et que chacun en fasse, avec celle(s) des autres, ce qui lui semble juste ou bon pour lui...?
Pas nécessaire de s'exciter! Moi je découvre le site, je lis quelques articles et j'en tire mon parti...ou pas... That's all!
L'impression surtout que ceux qui s'énervent sur le contenu ceux eux-mêmes dans une certaine détresse de jugement, alors, plutôt que de brailler derrière un ordi sur quelqu'un qui fout quelque chose, lisez, cherchez, analysez, créez vous des passions et des directions, plutôt que de brimer autrui!

 
retour à l'accueil
 
Ajouter un commentaire